L’équipement

Le domaine de l’astrophotographie pouvant rapidement devenir dispendieux en raison des nombreuses composantes de précision requises (caméra, optique, monture, ordinateur, trépied, etc.), il importe de choisir judicieusement chacune d’entre elles. Heureusement, avec de la patience et en se fixant des objectifs réalistes, c’est-à-dire adaptés au niveau d’équipements utilisés, il est tout-à-fait possible d’obtenir de belles images, sans se ruiner.

Les beautés célestes de la galerie ont d’ailleurs été immortalisées à l’aide de l’équipement ci-dessus que je qualifierais de niveau intermédiaire* pour faire de l’astrophotographie. (Continuez de lire pour connaître les marques et modèles exacts.)

Pour s’initier et apprendre les différentes techniques, il est généralement préférable de s’en tenir à une configuration plus simple (et moins dispendieuse). J’ajouterai d’ailleurs une section spécifiquement sur le sujet prochainement.

Il faut également garder en tête que la « séance » de prise de photo n’est que la moitié du travail requis pour obtenir des images esthétiquement agréables à regarder. En effet, un traitement numérique est pratiquement toujours requis pour « développer » une astrophoto. Heureusement, aujourd’hui quelques logiciels permettent d’automatiser certaines étapes. Malgré tout, quelques heures de travail peuvent être nécessaires pour obtenir un résultat répondant à nos attentes. Il faut donc faire preuve de patience.

* À strictement parler, la monture que j’utilise actuellement (achetée en 2013) entrerait plutôt dans la catégorie « entrée de gamme » et n’est pas nécessairement celle que je recommanderais pour quiconque voulant commencer à s’équiper aujourd’hui. Elle m’a quand-même permis d’apprendre à maîtriser les concepts et techniques importantes (qui sont les mêmes peu importe la gamme d’équipement choisie) à un prix très raisonnable. D’autres options peuvent toutefois être plus intéressantes pour le débutant.

Le grand champ et le ciel profond

J’utilise actuellement deux configurations. La première permet de faire de la photographie à grand champ : grandes nébuleuses et galaxies, Lune, amas de galaxies, etc. La seconde est requise pour les objets requérants plus d’agrandissement tels que les petites nébuleuses, les galaxies lointaines, les amas globulaires, amas ouverts et les planètes… En effet, en astrophotographie, il est impossible d’utiliser un seul télescope pour cadrer adéquatement tous les sujets. Les dimensions de ceux-ci pouvant être de plusieurs ordres de grandeurs de différence, des optiques de différentes longueurs focales sont requises.

Équipement commun aux deux configurations

Monture équatoriale

Celestron Advanced VX (AVX)

Caméra d’imagerie principale

Canon EOS Rebel T4i (650D aux É.-U.) défiltrée*

* Ce modèle de caméra, de type « Reflex » (souvent appelé DSLR en anglais pour « Digital Single Lens Reflex »), possède un filtre infrarouge (IR) devant le capteur. Ce filtre a pour fonction de limiter les longueurs d’ondes IR (les couleurs) enregistrées par le capteur de sorte à ce que l’image résultante soit telle que ce que perçoit l’œil humain. En effet, les capteurs numériques (CMOS ou CCD) ont une meilleure capacité à percevoir les couleurs que nos yeux. L’opération de défiltrage permet donc d’utiliser cette capacité du capteur afin d’enregistrer un maximum d’information (c’est-à-dire de photons) provenant de l’objet photographié. Cela a pour effet de améliorer la sensibilité de la caméra à l’infrarouge, une longueur d’onde émise en abondance par certains types d’objets célestes : les nébuleuses.

Caméra de guidage

QHYCCD QHY5III-174M

Module de contrôle et d’alimentation

Pegasus Astro Pocket PowerBox Advance

Ordinateur

HP ProBook G3 450

CPU: Intel Core i5 double cœur 2,30 GHz, RAM: 12 Go DDR3 1600 MHz, SSD: Intel 256 Go, HDD: 500 Go

Bloc d’alimentation 12V

Motomaster PowerBox Eliminator 600W 24Ah

Logiciel d’autoguidage

OpenPHDguiding (PHD2)

Logiciel d’acquisition et contrôle

Astro Photography Tool (APT)

Astrophotographie à grand champ

Téléscope principal avec réducteur de focale

Stellarvue SV70T-25SV

Triplet apochromatique de 70mm, ratio F/6 et longueur focale de 420mm.

Stellarvue SFFR-70APO (F/4.8, 0.8X)

Réducteur de focale 0.8X et aplanisseur de champ.

Téléscope de guidage

Stellarvue F050G

Chercheur visuel

ZWO Mini Guide Scope (30F4)

Utilisé avec un avec oculaire Celestron Plössl 40mm (non-illustré).

Astrophotographie du ciel profond

Télescope principal

Celestron Edge HD 800

Optique Schmidt-Cassegrain de 203.2mm de diamètre, ratio F/10, et longueur focale 2032mm; inclut un chercheur visuel de 50 mm de diamètre.

Guideur hors-axe (Off-Axis Guider)

Celestron Off-Axis Guider (OAG)

Projets en cours

Monture équatoriale de haute précision

Astro-Physics Mach2 GTO-L

Monture motorisé avec encodeurs absolus sur les deux axes de rotation (ascension droite et déclinaison).

Caméra astronomique couleur

ZWO ASI183MC-PRO

Caméra couleur dédiée à l’astrophotographie à champs large. Capteur de 5496 x 3672 pixels de 2,4 microns.

Trépied en aluminium et acier inoxydable

Avalon T-Pod 130 Noir

Plateforme de contrôle embarquée

Serveur Astroberry sur Raspberry Pi 4 modèle B

Suite de logiciels d’imagerie et de contrôle pour l’astrophotographie sous Linux.